Lorsque l’on perd quelqu'un, il est réconfortant de pouvoir lui dire au revoir, entouré de sa famille et ses ami.e.s. Mais en ce moment, on ne peut pas le faire. En cette période de coronavirus et de distanciation sociale obligée, dire au revoir est particulièrement difficile. Nous devons rechercher d'autres formes d’adieux, de réconfort et de partage.

Comment rendre des adieux à distance plus proches ? En tant que membre de la famille ou ami.e, que pouvez-vous faire ? Quelles sont, en cette période de mise à distance, les possibilités de rapprochement ? Ce qui suit a pour objectif d’apporter une réponse à toutes ces questions.

#nousaccompagnonsvotredeuil est une initiative du groupe d’action citoyenne Covid-19 Coronadenktank. Elle entend offrir soutien et réconfort en ces temps difficiles. Parce que votre chagrin ne doit pas être mis en quarantaine.

Boom met liefde

"La mort n'attend pas que les mesures de confinement soient levées. Les gens souffrent de ne pas pouvoir passer ensemble les instants d’adieu. Ces instants, ils ne les retrouveront jamais. Leur souvenir de ces derniers moments de la vie restent ancrés à jamais dans leur mémoire et ont, souvent, une signification particulière. "

Manu Keirse
bloem

Partager

Au moment de dire adieu, nous puisons souvent notre force auprès des personnes qui nous entourent. En ces temps difficiles, le geste réconfortant d'une accolade, le contact personnel avec notre entourage, tout cela a désormais disparu. Comment créer cependant un espace, un moment de partage? Comment se réconforter et se soutenir mutuellement?

  • Placez une pierre que vous trouvez belle ou particulière dans un endroit qui vous rappelle la personne défunte. Faites une photo et partagez-la. Et créez ainsi un espace de communion avec les autres.

  • Marchez jusqu'à un endroit où la personne aimait se rendre. Prenez-y une photo. Rappelez-vous pourquoi ce lieu était si particulier pour elle ou pour lui.

  • Convenez d'un moment où chacun brûlera une bougie ou allumera un feu, là où il se trouve. Le fait de penser à votre proche en même temps créera du lien.

  • Maintenez votre propre rituel à la maison. Vous pouvez vous asseoir en silence avec votre famille, lire un poème ou une histoire, ou encore chanter ou écouter une chanson.

  • Convenez de prendre un café et de parler ensemble, mais chacun chez soi. Créez une Praatbox pour vivre ensemble ce moment en ligne. Partagez des souvenirs, des histoires et des mots de réconfort.

  • Composez un collage photo de souvenirs, de textes, de lieux, de loisirs, d'objets qui ont un sens particulier... en mémoire à votre proche. Rassemblez-les dans un carnet ou partagez-les en ligne.

Planifier une cérémonie à une date ultérieure

Les funérailles permettent de partager tristesse et réconfort. On y honore et célèbre la personne disparue. Prévoyez une autre cérémonie à une date ultérieure. Utilisez les photos et les textes que vous avez recueillis pour concevoir cette cérémonie. Pensez à des lieux ou des rituels particuliers pour la rendre unique.

Créer une page de commémoration en ligne

En quelques étapes, vous pouvez créer une page de commémoration en ligne. Celle-ci permettra à chacun.e de partager son chagrin, de se réconforter et de se soutenir mutuellement. Les amis et la famille peuvent y partager un message ou des photos, des vidéos et des textes.. Vous pouvez également créer une belle page de commémoration avec les enfants sur le site jenetoublieraijamais.be.

En plus des photos, vous pouvez aussi partager votre musique préférée, des souvenirs, des citations… et bien d'autres choses.

kaars
Afscheid-steenWhite

Boîte à souvenirs

Faites une boîte ou un carnet à souvenirs. Conservez-y des cartes, des lettres, des dessins, des petits souvenirs... Laissez parler votre créativité. Composez votre boîte ou votre carnet petit à petit. Prenez votre temps et réfléchissez bien à ce qui est important pour vous. Constituer cette boîte peut déjà être un moyen d'exprimer votre tristesse. Et c'est aussi un bel objet à conserver pour plus tard, lorsque vous ou votre famille en aurez besoin. Les souvenirs peuvent également être des listes de livres ou de films préférés, une playlist de morceaux favoris. Vous pouvez également les partager, par exemple sur Spotify.

Faites un journal intime. Notez-y ce qui vous aide et vous réconforte, décrivez les moments où le deuil est particulièrement difficile, ou lorsqu’il vous semble un peu plus léger à supporter. Et revenez-y à chaque fois que vous le souhaitez.

Prendre soin de soi

Cajolez les personnes qui font partie de votre famille, qui sont autour de vous. Remémorez-vous des anecdotes ensemble. Faites de la place pour les rires, pour les pleurs, pour être reconnaissant.e de ce que vous avez vécu, pour la douleur. Prenez le temps de réfléchir à ce que cette personne représentait pour vous. Laissez de la place à votre deuil. Des dessins ou de la musique peuvent également vous y aider.

Apporter du réconfort

Vous ne pouvez plus serrer la main ni étreindre les gens, en dehors de votre famille. Essayez d’apporter du réconfort autrement.

Écrire une lettre

Les mots peuvent être très réconfortants. Écrivez une lettre à la famille. Que pouvez-vous écrire ? Quelques souvenirs de la personne décédée, des qualités et des caractéristiques que vous appréciiez, comme son courage, son engagement, son intégrité. La façon dont il ou elle s'est engagé.e dans différentes initiatives. Un moment ou un acte que vous avez aimé, quelque chose qui exprime la manière dont votre respect et votre affection ont grandi, comment cette personne a touché ou influencé votre vie. Cela fait du bien de lire que votre proche était aimé et apprécié. Mentionnez ce que vous aimiez chez la personne qui est partie.

Faire une boîte de réconfort

Confectionnez une boîte de réconfort et remettez-la à la famille. Dans la boîte, vous pouvez placer, par exemple, une carte, une photo, du thé ou du café. Il existe de nombreuses façons de procéder.

Afscheid-brief
Afscheid-kaderWhite

Dire au revoir

Demandez s'il est possible de prendre ou de faire prendre des photos de votre proche. Discutez-en avec l'entrepreneur de pompes funèbres. Cela peut être important plus tard, dans votre processus de deuil.

Vous pouvez également dire au revoir à distance. Envisagez ce qui est possible avec l'entrepreneur de pompes funèbres. Vous pouvez aussi, éventuellement, transmettre vos adieux en streaming.

Les funérailles

Les funérailles doivent être limitées. Seules 15 personnes peuvent y participer. Parfois, l'entrepreneur de pompes funèbres dispose d’une caméra. Demandez-lui s'il peut diffuser les funérailles via internet ou les enregistrer. Praatbox.be permet de partager ce moment avec la famille et les amis, tout en restant chez soi. Jusqu’à 200 personnes peuvent ainsi suivre des funérailles en ligne (à condition d’éteindre la caméra de leur ordinateur).

Comment faire concrètement?

De quoi avez-vous besoin?

  • Un smartphone ou une tablette sur un pied fixe
  • Un accès à internet là où se déroule la cérémonie

Que devez-vous faire au préalable?

  • Installez l'application Jitsi Meet sur votre tablette ou votre smartphone.
  • Rendez-vous sur Praatbox.be. Vous pouvez y créer un groupe très facilement et recevez ensuite un lien.
  • Partagez ce lien avec tous ceux et celles qui souhaitent suivre la cérémonie en ligne. Vous pouvez également y ajouter un mot de passe.
Dites-leur qu'ils et elles doivent cliquer sur le lien au moment de la cérémonie pour pouvoir la suivre chez eux. Demandez-leur d'éteindre leur micro et leur vidéo sur Praatbox à ce moment-là.

Que devez-vous faire au moment de la cérémonie?

Là où la cérémonie se déroule:

  • Placez votre smartphone ou votre tablette à l’endroit à partir duquel vous souhaitez diffuser les images.
  • Juste avant la cérémonie, ouvrez Praatbox et, si nécessaire, entrez le mot de passe convenu.
  • - Assurez-vous que votre téléphone soit en mode silencieux.

Vous suivez la cérémonie en ligne?

Cliquez sur le lien au moment de la cérémonie et, si nécessaire, entrez le mot de passe. Assurez-vous que votre microphone et votre vidéo soient éteints.

bloem
Afscheid-kadertjeWhite

Parler de la vie

Cette période remet tout en perspective, nous confronte à des questions que nous pensions ne jamais devoir nous poser. Elle nous fait également réfléchir à ce qui est vrai, à ce qui est important.

Réservez du temps et de l'espace pour parler de la vie et des adieux avec votre famille et vos amis. Pour parler de ce que vous trouvez important, des mots qui vous font du bien, des souvenirs heureux, des moments de tristesse et de regret.

Qu'est-ce que vous chérirez toujours ? De quoi êtes-vous reconnaissant.e ? D’où tirez-vous votre force ? Racontez l'anecdote la plus drôle, la blague la plus légère, partagez la meilleure recette.

Ecrivez-vous mutuellement. Rassemblez des mots et des images dans un album. Parlez de la vie!

Impliquer les enfants et les jeunes

Dire au revoir est également un événement difficile pour les enfants et les jeunes. Donnez-leur des explications claires, adaptées à leur âge. Reconnaissez leur tristesse et la façon dont ils font face à la situation. Parce que c'est différent pour chacun. Donnez-leur le temps nécessaire. Et en même temps, cela peut être un moment privilégié pour apprendre à apprivoiser le chagrin, à réconforter et à être réconforté.e. Impliquez-les pour leur permettre de dire au revoir.

  • Impliquez-les dans les moments de communion, laissez-les faire un dessin, lire un texte, chanter une chanson, peindre une pierre, allumer une bougie, faire tinter des cloches, raconter quelque chose verbindende momenten: laat hen een
  • Plantez des fleurs ou un arbre dans votre jardin.
  • Laissez-les peindre une pierre qu'ils pourront utiliser comme objet de réconfort et garder sous leur oreiller, par exemple
  • Faites une couverture ou un coussin à câlins.
  • Laissez-les confectionner quelque chose qui puisse être déposé dans le cercueil.
  • Avec vos enfants, créez une boîte commémorative avec des cartes, des photos, des histoires, des morceaux de tissu…
  • Récoltez des photos, des textes, des images... qu'ils pourront regarder ou écouter par la suite s'ils le souhaitent.

En savoir plus sur les adieux et le deuil des enfants:

Questions
bloem

Donner un feedback

Vous avez des questions ou des suggestions à propos de #nousaccompagnonsvotredeuil?

Vous avez des conseils à partager ou recherchez des informations complémentaires? Laissez-nous un message ici.